Préparation aux concours scientifiques

Cours particuliers et stages de préparation BECEAS Actuariat

Vous faciliter l'accès aux écoles d'actuaire avec la préparation Spésciences

 
Vous êtes étudiant en classe préparatoire ou à l'université et vous souhaitez intégrer une école d'actuariat et de statistique? Spésciences vous accompagne durant votre préparation à la banque d'épreuves des concours des écoles d'actuariat et statistique (BECEAS) avec un stage à Paris avec des professeurs de classe préparatoire experts du concours. Dans la dernière ligne droite avant les concours, entraînez-vous sur des sujets de mathématiques avec nos enseignants durant notre stage de groupe en avril 2018.
 
Contactez-nous dès maintenant pour réserver votre place.
 

Programme du stage
36 heures de mathématiques.
Voir le programme détaillé du stage ci-dessous.

 

Date
Du 16 au 21 avril 2018

 

Lieu des cours
École Massillon, Paris 4ème.

 

Coût de la formation
1440 €

 

 

Un stage intensif pour réussir les épreuves de la BECEAS

 
En mai 2018 s’ouvriront pour la cinquième année consécutive les épreuves écrites de la BECEAS. Ce concours donne accès à six formations d’actuaires et de statisticiens, deux métiers qui ne connaissent pas la crise. Le terme « École » n’a pas été choisi au hasard, même si les formations sont délivrées au sein d’universités. La mise en commun des épreuves écrites dans une banque constitue aussi un moyen de gagner en visibilité et de prendre sa place dans le concert des grandes écoles les plus reconnues. Spésciences a conçu un stage d’entraînement de 36 heures en petit groupe pour vous aider à réussir les épreuves écrites et orales de ce concours.
 
L’épreuve commune de mathématiques sera préparée pendant 12 heures.
Cette épreuve est fondée sur le programme de mathématiques des classes préparatoires scientifiques, mais les notions qui n’ont été vues ni par les élèves des classes préparatoires économiques et commerciales voie scientifique ni par les élèves des classes préparatoires lettres et sciences sociales sont généralement introduites dans l’énoncé. L’entraînement sera donc fondé sur la correction de problèmes de concours. L’enseignant privilégiera les points de méthode à retenir pour résoudre les questions.
 
– Environ 40% des problèmes seront des extraits d’épreuves du concours d’ECS en analyse ou en algèbre linéaire hors dérivation sous l'intégrale ou diagonalisation: les méthodes indiquées par les énoncés en ECS sont supplantées pour les taupins par des théorèmes ou des outils plus puissants; un énoncé d’épreuve commune qui aborderait ces domaines créerait un avantage pour les taupins.
 
– Environ 40% des problèmes seront des extraits d’épreuves des concours Mines-Ponts ou Centrale hors séries entières, séries de fonctions et dérivation sous l'intégrale. Ces trois thèmes font souvent l'objet de problèmes ou de parties de problème de ces concours, mais ne sont au programme ni en ECS, ni en khâgne B/L.
 
– Environ 20% du temps seront consacrés à des notions qui ne sont pas systématiquement dans les programmes de tout le public visé par le concours. Ces objets mathématiques pourraient donner lieu, après introduction par l’énoncé, à un problème de l’épreuve commune : coefficients de Fourier, formes quadratiques… Le but sera d’introduire ces notions durant le stage. Les candidats se retrouveront ainsi d’emblée en terrain connu lors de l’épreuve, répondront immédiatement aux premières questions, et saisiront l’esprit du problème.
 

L’épreuve d’option de Mathématiques (A) sera préparée pendant 12 heures.
Cette épreuve est fondée sur le programme de mathématiques de classe préparatoire MP. Il faut s’attendre à des énoncés rapprochant des objets mathématiques habituellement éloignés comme les séries entières et les nombres premiers, les matrices et la topologie, etc. Les problèmes mêleront deux types de questions :
– des questions classiques, portant sur une seule notion;
– des questions rapprochant les objets, plus délicates car plus déstabilisantes, mais pas nécessairement plus difficiles sur le fond : savoir la traiter donnera alors au candidat un avantage certain.
 
L’entraînement sera donc fondé sur la correction de problèmes de concours.
– Environ 60% du temps seront consacrés à des problèmes extraits d’épreuves des concours X, Mines-Ponts ou Centrale, portant sur des points complémentaires à ceux vus lors de la préparation à l’épreuve commune de Mathématiques.
– Pendant environ 40% du temps, l’enseignant zoomera sur les rapprochements entre objets mathématiques à partir d’un corpus d’épreuves beaucoup plus large.
 

L’épreuve orale sera préparée pendant 6 heures.
Il faut noter que si l’ISUP est la seule des écoles prévoyant explicitement une épreuve orale de mathématiques, d’autres écoles se réservent le droit de poser des questions de mathématiques pendant l’épreuve d’entretien, et pas seulement au titre de culture générale. Cette formation, à partir d’exercices d’oral classiques, mettra l’accent sur les comportements à privilégier et les erreurs qui risquent de condamner un candidat alors qu’il est aux portes du succès.
 
L'épreuve de l'entretien oral sera préparée pendant 2 heures.
 
Une évaluation écrite de 4 heures aura lieu le premier jour du stage.
Il y aura deux épreuves de 2 heures, l’une d’inspiration « Epreuve commune de Mathématiques », l’autre d’inspiration « Epreuve d’option A ». Chacun des professeurs pourra ainsi, lors de son cours, donner des conseils de rédaction et de formulation ainsi que des points de méthode. Chaque exemple restitué le sera bien sûr anonymement. Les copies corrigées seront rendues à chaque élève à la fin du stage.
 
 
Les coefficients des épreuves des quatre écoles qui offrent le plus grand nombre de places à l'issue du concours ont directement inspiré la répartition des heures du stage.
 
beceas
 
Dans toutes les écoles, les deux épreuves de mathématiques reçoivent le même coefficient. Un point important n’est pas mentionné dans le tableau ci-dessus: dans la plupart des écoles, l’admissibilité est exclusivement déterminée par les deux épreuves écrites de mathématiques.
 
Travailler l’oral de mathématiques est nécessaire compte tenu de son poids à l’ISUP et des questions qui peuvent être posées durant l'entretien. Les élèves de L2 et L3 trouveront de plus dans cette partie de notre stage des conseils précieux qui les mettront, pour ce type d’épreuve, sur un pied d’égalité avec les préparationnaires.
 
 

Le concours BECEAS va gagner une visibilité de plus en plus large au fil des années. Nous pouvons d’ores et déjà parier sur une croissance rapide du nombre de candidats au concours. Tout est au rendez-vous : des débouchés solides pour les élèves de ces écoles et « l’adoubement par la réussite à un concours » qui peut particulièrement séduire des étudiants de L2 et L3. N’oublions que les entreprises manifestent, encore aujourd’hui, un intérêt particulier pour ceux qui ont su se soumettre au stress des concours et en triompher.
 
Peut-être d’autres sections d’universités, dans d’autres domaines, se rejoindront-elles et créeront-elles des filières sélectives irriguées par un concours commun ?